Attentats au Koweït : les arrestations se poursuivent

arrest-koweitSelon une annonce faite mardi par le ministère koweïtien de l’Intérieur, deux frères arrêtés en Arabie Saoudite ont transporté les engins explosifs qui ont servi lors de l’attentat suicide du 26 juin dernier à Koweït.

D’après un communiqué de ce ministère, Majed et Mohammad al-Zahrani ont assuré le transport des explosifs contenus dans une glacière en voyageant en voiture pour le Koweït. Ils s’y étaient introduits en passant par le poste-frontière Nuwaiseeb, juste la veille de l’attaque contre une mosquée chiite ayant fait 26 morts et 227 blessés. A en croire le ministère, après avoir passé le poste-frontière, ces deux frères ont remis les engins explosifs à l’apatride Abdelrahman Sabah Eidan Saoud. A son tour, ce dernier a livré ce matériel au kamikaze, qui était également de nationalité saoudienne, juste avant de le conduire sur le lieu de l’attentat, toujours d’après la même source. Le communiqué rapporte que des tests ont abouti à la conclusion que ces explosifs sont similaires à ceux qui ont servi lors de deux attentats anti-chiites ayant eu lieu en mai dernier sur le territoire saoudien. Pour rappel, l’organisation de l’Etat Islamique (EI) a revendiqué les attaques de Koweït et d’Arabie Saoudite.

Selon le ministère saoudien de l’Intérieur, l’un des frères, Mohammad al-Zahrani, a été arrêté à Khafji, non loin du poste-frontière de Nuwaiseeb, à l’issue d’un échange de tirs avec les forces de l’ordre saoudiennes. A ce propos, deux policiers saoudiens ont été blessés lors de cet affrontement, a rapporté le ministère. Quant à Majed, il a été arrêté à Taëf, dans l’ouest du territoire saoudien. D’après les autorités koweïtiennes, un troisième frère a été arrêté au Koweït avant d’être extradé en Arabie Saoudite.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*