Hong Kong : Timide commémoration des manifestations pro-démocratie

contestation-hong-kongQuelques centaines de personnes ont observé un timide rassemblement hier lundi à Hong Kong, pour commémorer les manifestations monstres qui avaient paralysé cette ville pendant deux mois, dans le cadre de l’inédite mobilisation pro-démocratie qui avait débuté en septembre 2014.

Alors que la journée d’hier était pourtant fériée, seules quelques centaines de personnes étaient rassemblées à Admiralty, un quartier d’affaires et de ministères de Hong Kong. Cette timidité illustre les difficultés qu’éprouvent les militants du mouvement pro-démocratie à retrouver un second souffle après l’échec de leur lutte pour un véritable suffrage universel pour l’élection en 2017, d’un nouveau chef de gouvernement, qui s’était heurtée à l’intransigeance de Pékin.

La lassitude semble avoir gagné les militants de la « révolte des parapluies », nom hérité de l’accessoire qui leur servait à se protéger des tirs de gaz lacrymogènes. La manifestation s’est tenue à proximité du « mur de Lennon », un escalier extérieur qui avait été tapissé un an plus tôt, par des milliers de papiers multicolores sur lesquels s’exprimaient les soutiens du mouvement pro-démocratie. D’autres rassemblements des militants pour la démocratie, ont été organisés ces derniers jours sans réussir à attirer davantage de foules.

Profitant du premier anniversaire des actions de protestation dans les rues de la ville, Amnesty Internationale a exigé dans un communiqué, la libération immédiate et sans condition de huit militants de Chine continentale qui ont soutenu les manifestations en faveur de la démocratie l’an dernier à Hong Kong. Six d’entre eux sont accusés d’«incitation à la subversion de l’Etat » et risquent jusqu’à 15 ans d’emprisonnement et les deux autres encourent jusqu’à cinq années de prison ferme pour « avoir cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ».

Amnesty Internationale accuse les autorités chinoises de Pékin de mépriser la liberté d’expression et d’essayer d’étouffer l’action en faveur de la démocratie dans les régions de Chine continentale proches de Hong Kong.

A propos de Fitzpatrick 1334 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*