Thaïlande : une centaine d’arrestations pour violation du droit du travail

Les autorités thaïlandaises ont procédé depuis avril dernier, à l’arrestation de plus de cent personnes pour avoir organisé du travail forcé et ce, à la suite de menaces de sanctions proférées par l’Union Européenne (UE) à l’encontre de l’industrie de la pêche thaïlandaise.

La Commission européenne avait envisagé de fermer le marché européen aux produits de la mer provenant de la Thaïlande, pays qui occupe le troisième rang mondial en la matière. Bruxelles était sur le point de suspendre les importations par l’UE du thon et des crevettes d’origine thaïlandaise dans le cas où ce pays n’améliorait pas les conditions de travail dans cette filière.

Dans ce contexte, une délégation de la Commission européenne avait séjourné en décembre dernier en Thaïlande, avec pour mission d’évaluer la situation mais n’a pas précisé quand Bruxelles rendrait publique sa décision finale. En cas de boycott, la Thaïlande pourrait être privée d’une manne d’un milliard de dollars par an.

Ainsi, le pouvoir thaïlandais veut montrer les efforts fournis dans le sens de nettoyer le secteur de la pêche. Celui-ci fait régulièrement l’objet d’accusations de trafics d’êtres humains et d’esclavage, entre autres, d’employés sous-payés provenant de pays limitrophes, à l’instar de la Birmanie et du Cambodge.

Les pêcheurs thaïlandais sont par ailleurs, accusés d’effectuer des captures illégales.

Dans la foulée, les autorités thaïlandaises ont annoncé l’arrestation de plus de cent personnes pour violation du droit du travail et trafic d’êtres humains. La police a également procédé à la libération d’environ 130 personnes qui travaillaient dans des conditions indignes dans des bateaux ou des usines.

Des organismes de la société civile accusent certains dirigeants thaïlandais de se laisser corrompre pour fermer les yeux sur ces abus.

A propos de Fitzpatrick 1317 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*