Israël accusé d’avoir mené des raids aériens dans l’ouest de la Syrie

L’armée syrienne loyale au président Bachar Al-Assad, a fait état de raids aériens, qu’elle attribue à l’aviation militaire israélienne, contre une de ses infrastructures militaires, mercredi avant l’aube, dans l’ouest de la Syrie, faisant au moins deux morts parmi les soldats syriens.

Il ne s’agit pas des premiers raids aériens du genre que mène le Tsahal en territoire syrien. Dans son communiqué l’armée syrienne indique que les avions de guerre israéliens ont tiré ce mercredi à 02h42 heure locale (23h42 GMT) des missiles depuis l’espace aérien libanais, ciblant une de ses positions à proximité de Mesyaf. En plus des deux membres du site tués, ces frappes ont provoqué des dégâts matériels.

L’armée israélienne a refusé de commenter l’information, arguant qu’elle ne se prononce jamais sur les questions opérationnelles.

Mesyaf est une localité située à environ 60 kilomètres à l’est de la ville côtière de Tartous. Au nord de cette localité, l’armée syrienne dispose d’un site militaire qui comprend un camp d’entraînement et une branche du SSRC, le Centre de recherches et d‘études scientifiques de la Syrie. Or, le SSRC a été accusé par les Etats-Unis de développer du gaz sarin.

Cette arme a été utilisée, selon les Nations unies, pour une attaque chimique meurtrière sur la localité syrienne de Khan Cheikhoun, le 4 avril dernier, provoquant la mort de plus de 80 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants.

Des enquêteurs de l’ONU, qui ont recueilli des milliers de témoignages de victimes, de documents et de photos satellites, ont indiqué hier mercredi pour la première fois que le gouvernement syrien était responsable de cette attaque, accusant Damas de « crime de guerre ».

La Commission d’enquête de l’ONU soutient que le gouvernement syrien est responsable pour au moins 23 autres attaques chimiques dans le pays depuis mars 2013. Le gouvernement syrien dénonce les accusations de recours à l’arme chimique à Khan Cheikhoun comme « des fabrications ».

A propos de Fitzpatrick 1331 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*