Ryad débourse 100 millions d’Euros pour le financement de la force G5 Sahel

Une réunion de soutien à la force conjointe ouest-africaine G5 Sahel a eu lieu mercredi au château de la Celle Saint-Cloud, dans la banlieue de Paris, à l’initiative du président français, Emmanuel Macron, pour la collecte des fonds nécessaires à la mise en place de cette force régionale devant combattre le terrorisme dans la bande du Sahel.

Dans ce cadre, l’Arabe Saoudite qui était représentée à cette rencontre au sommet par son ministre des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, a octroyé un soutien de 100 millions d’Euros à la force conjointe africaine.

De même, les Emirats Arabes Unis (EAU) ont décidé de décaisser 30 millions d’Euros pour soutenir la force conjointe du G5 Sahel.

Avant ces deux pays du Golfe, les Etats-Unis s’étaient d’ores et déjà engagés à apporter une aide bilatérale directe de 60 millions de dollars aux cinq pays membres du G5 Sahel à savoir, le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

Malgré tout, le budget global demeure loin d’être bouclé. En effet, il faut 250 millions d’euros nécessaires à la force dans un premier temps pour lancer cette force conjointe, puis «400 millions à plein exercice» selon Paris..

A l’heure actuelle, seuls les deux tiers de ce budget ont été réunis. Dans l’objectif de collecter les fonds manquants, une autre réunion de soutien financier au G5 Sahel aura lieu le 23 février prochain à Bruxelles.

La force conjointe du G5 Sahel a effectué en octobre dernier sa première mission aux frontières du Mali, du Burkina Faso et du Niger. D’ici juillet prochain, elle est censée être totalement opérationnelle et disposer de 5.000 soldats originaires des cinq pays membres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*