Téhéran reprendra l’enrichissement de l’uranium si Washington quitte l’accord sur le nucléaire

Le gouvernement iranien a menacé de reprendre son programme d’enrichissement de l’uranium si jamais Washington quittait comme le souhaite le président américain Donald Trump, l’accord sur le nucléaire iranien, a annoncé le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif.

L’Iran n’est pas disposé à courber l’échine devant les Etats-Unis au sujet du nucléaire. Le chef de la diplomatie iranienne a affirmé samedi dernier que Téhéran est prêt à reprendre «vigoureusement l’enrichissement de l’uranium» si le gouvernement américain quitte l’accord sur le nucléaire iranien.

Zarifa a confié à la presse locale, que l’Iran n’a pas l’intention de disposer de la bombe nucléaire, néanmoins, la reprise du programme d’enrichissement de l’uranium, matière première dans la fabrication de la bombe atomique, serait la réaction «probable» de Téhéran à un retrait américain.

Rappelons que le président Donald Trump avait accordé un ultimatum jusqu’au 12 mai, aux Etats membres de l’Union Européenne (UE) pour obtenir une modification du contenu de l’accord sur le nucléaire iranien conclu entre Téhéran et les pays occidentaux.

De l’avis du milliardaire, le texte actuel n’est «pas assez contraignant». Et si jamais l’accord n’est pas renforcé à cette date, les Etats-Unis pourront quitter l’accord et réinstaurer les sanctions contre l’Iran.

Plus précisément, le chef d’Etat américain souhaite plus de contrôle et la levée des limitations dans le temps imposées à l’Iran sur son programme nucléaire, censées arriver à terme en 2025 et 2030.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*