Les Etats-Unis rapatrient de l’Arabie saoudite quatre systèmes de missiles Patriot

Les forces armées américaines ont décidé de retirer quatre batteries de missiles Patriot du sol saoudien, jugeant que la menace que constitue Téhéran pour les intérêts américains dans cette région a diminué, a déclaré jeudi un responsable militaire américain s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

Selon la même source, deux batteries Patriot déployées à la suite des attaques en septembre dernier contre deux sites pétroliers importants en Arabie saoudite sont en train d’être rapatriées. 

Rappelons que le gouvernement saoudien et ses alliés occidentaux avaient accusé l’Iran d’être à l’origine de ces attaques revendiquées par les insurgés houthis yéménites et qui avaient entraîné l’arrêt provisoire de la moitié de la production pétrolière du royaume wahhabite. 

Pour ce qui est des deux autres batteries retirées, devraient être normalement rapatriées aux Etats-Unis en mars dernier pour maintenance, mais elles ont été gardées sur le territoire saoudien, à la suite d’une attaque de groupes pro-Téhéran visant la base irakienne de Taji, située au nord de la capitale, Bagdad. 

Le rapatriement de ces armements est synonyme du retour aux Etats-Unis, de près de 300 militaires, experts dans leur fonctionnement et leur maintenance, a indiqué le même responsable.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*