Orange acquiert l’opérateur Congo Chine Telecom

Une ambition qui devient réalité. Depuis juillet dernier, France Telecom Orange était en pourparlers exclusifs avec le chinois ZTE en vue d’acquérir sa filiale, Congo Chine Telecom (CCT), un des opérateurs de télécommunications en République Démocratique du Congo (RDC). Aujourd’hui, c’est chose faite.

Hier jeudi 20 octobre, Orange a conclu l’affaire en signant deux accords : l’entreprise française versera 7 millions d’euros (10 millions de dollars américains) à ZTE pour racheter sa participation dans CCT, soit 51 %. De même, afin d’acquérir le reste des parts, soit 49 %, elle versera 5 millions d’euros (7 millions de dollars américains) au gouvernement de la RDC. Ainsi, France Telecom a gagné le droit de détenir à 100 % l’opérateur CCT. Aussi, devra-t-elle décaisser 143 millions d’euros (196 millions de dollars américains) équivalents à la veleur d’entreprise de CCT. Celle-ci devra, à son tour, payer une enveloppe de 52 millions d’euros à la RDC ; ceci, du fait de l’allongement de la durée de sa licence et d’accès supplémentaires à ses bandes de fréquence. Enfin, l’équipementier chinois ZTE, qui reste le fournisseur privilégié de CCT malgré son rachat, apportera à son ancienne filiale du matériel et des services réseau.

Au travers de ces accords, France Telecom vient de réaliser un gros coup. Car, la RDC, pays qui compte plus de 65 millions d’habitants, atteint, à peine, un taux de pénétration mobile de 17 % ; ce qui fait d’elle un marché aux insoupçonnables opportunités pour Orange. Surtout que l’entreprise française s’est assigné comme objectif de doubler son chiffre d’affaire en Afrique et au Moyen Orient d’ici 2015. Mais, avant cela, France Telecom entend augmenter, à hauteur de 134 millions d’euros (185 millions de dollars américains), le capital de sa nouvelle acquisition.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*