Corne de l’Afrique : Clinton appelle à plus de générosité

Hier mercredi 20 Juillet, la Secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a lancé un appel à la communauté internationale en faveur de la lutte contre la sécheresse et la famine qui sévissent actuellement dans la Corne de l’Afrique, réclamant plus d’effort de sa part.

« Les Etats-Unis ne peuvent résoudre seuls la crise dans la Corne. Tous les donateurs dans la communauté internationale doivent s’engager à des mesures supplémentaires », s’exprimait Mme Clinton dans un communiqué. Comme pour donner l’exemple, la responsable de la diplomatie américaine a annoncé que Washington engagera 28 millions de dollars de plus pour venir en aide à la Somalie et aux somaliens réfugiés au Kenya. Mais, au-delà de ce soutien d’urgence, Mme Clinton souhaite la prise de mesures plus pérennes tendant à « renforcer la capacité de la région à réagir à des crises futures ». Et, cela passe par la mise en place d’un certain nombre d’infrastructures.

L’appel d’Hillary Clinton intervient juste après que l’ONU ait déclaré deux régions du Sud de la Somalie en état de famine. Il s’agit de Bakool et de Lower Shabelle,  des régions contrôlées par les rebelles Al-Shebab dans lesquelles 350 000 personnes souffrent de famine équivalent à un taux de malnutrition aigue supérieur à 30 %, causant la mort de plus de six enfants de moins de cinq ans par jour. Cette situation menace de gagner le pays tout entier : déjà, 3,7 millions de somaliens, dont 2,8 millions habitant le Sud, sont en situation de crise. De même, les effets de la sécheresse touchent également d’autres de l’Afrique de l’Est à l’instar de Djibouti, de l’Ethiopie, de l’Erythrée, du Kenya et même de l’Ouganda. Au total, 12 millions de personnes sont concernées.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*