Industrie automobile: Renault renforce son implantation au Maroc

 

Le constructeur automobile Renault qui inscrit sa stratégie de développement industriel au Maroc sur le long terme, a annoncé vendredi, lors d’une cérémonie présidée par le roi Mohammed VI à Rabat, que le groupe allait investir près de dix milliards de dirhams, soit l’équivalent de 900 millions d’euros dans un nouveau projet dénommé « écosystème Renault ».

Ce mégaprojet consiste concrètement en la création d’une plateforme mondiale d’approvisionnement qui permettra au groupe français de tripler le montant de ses achats de pièces fabriquées sur le territoire marocain. D’après les prévisions du groupe Renault, le chiffre d’affaires qui résultera de ce projet est de 20 milliards de dirhams par an, soit l’équivalent d’un peu plus de 1,7 milliards d’euros.

Pour les autorités marocaines, les bénéfices directs résultant de ce projet sont énormes, tant au niveau de la création de nouveaux emplois que des retombées économiques pour le pays. Près de 50 000 nouveaux postes seront en effet créés pour le besoin du constructeur Renault. Dans cette perspective, les équipementiers et les fournisseurs marocains de pièces détachées seront mis au centre de l’écosystème Renault. Le taux d’intégration passera de 32% actuellement à près de 65%.

Carlos Ghosn, le PDG du Groupe Renault-Nissan se montre confiant dans la capacité de développement rapide de ses unités de production implantées au Maroc. « L’accélération de Renault au Maroc, le développement des exportations, notamment dans la région Afrique-Moyen Orient-Inde, les opportunités de travail avec les usines ibériques de Renault et de Nissan offrent un très fort potentiel de croissance pour nos partenaires fournisseurs reposant sur la richesse de nos plans produit », estime le patron de la marque au losange.

Conséquence du développement d’un tel écosystème automobile, d‘autres constructeurs mondiaux pourraient être incités à s’installer au Maroc afin de bénéficier des avantages que le pays procure en terme de coûts et de proximité avec le continent européen.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*