L’Arabie Saoudite mise gros sur Uber

L’Arabie Saoudite s’apprête à place plus de 3,5 milliards de dollars dans le capital du groupe américain Uber, un spécialiste mondial de la location de voitures avec chauffeur, a annoncé mercredi le groupe Uber.

De ce fait, le directeur général du fonds public d’investissement du royaume saoudien (PIF), Yasir Al Rumayyan, entre dans le conseil d’administration du service de réservation mobile de voitures avec chauffeur.

La prise de participation saoudienne a été déterminée en considérant la valeur totale d’Uber, estimée à 62,5 milliards de dollars. Cette entreprise basée à San Francisco, conforte ainsi son leadership dans le classement des plus importantes start-up non cotées sur la planète.

Au travers cette opération, Uber dispose à présent d’une enveloppe de plus de 11 milliards de dollars pour son développement.

A titre de rappel, cette société est devenue célèbre grâce à une application mobile employant la géo-localisation pour mettre son utilisateur en contact avec un véhicule garé à proximité. Un succès qui n’a pas été contrecarré par nombre de remises en question, comme celle sur le statut des chauffeurs d’Uber ou sur la concurrence déloyale, dont cette entreprise est accusée par les sociétés classiques de taxis.

Actuellement, Uber est présent dans plus d’une soixantaine de pays. Dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), cette entreprise enregistre une croissance importante.

En l’espace d’un an, le nombre de chauffeurs travaillant pour son compte y a été multiplié par cinq pour correspondre à 19.000 prestataires sur les trois premiers mois de l’année 2016. Sur la même période, Uber a recensé plus de 395.000 de ses utilisateurs actifs dans le même contexte, un nombre de passagers qui a sextuplé en rythme annuel.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*