USA : les républicains jettent l’éponge sur la réforme de la santé

Les bonnes nouvelles se succèdent pour Barack Obama. Après sa réélection mardi dernier, c’était au tour des républicains d’annoncer hier l’arrêt de leurs tentatives pour abroger la réforme de l’assurance-santé qu’il avait promulguée en 2009.

L’annonce du renoncement des républicains a été faite par John Boehner, le président républicain de la Chambre des représentants. Le résultat de l’élection est bien évidemment la raison de cette décision, d’autant plus que la Cour suprême, ultime instance de justice saisie par plusieurs Etats dirigés par des républicains a tranché en juin dernier en faveur du président. S’il avait été élu, le républicain Mitt Romney s’était engagé dès le premier jour de son mandat à signer un décret qui dispenserait les Etats de l’application de la loi. Mais dans l’état actuel des choses, la réforme de cette loi est impossible pour les Républicains. Quand bien même ils parviendraient à faire voter un changement par la Chambre des Représentants où ils sont majoritaires, il serait immanquablement bloqué au niveau du Sénat tenu par les Démocrates. La réforme de la santé promulguée par Barack Obama permet aux américains non assurés, 32 millions actuellement, de bénéficier d’une couverture santé à un prix abordable et ce, quels que soient leurs antécédents médicaux. De plus, il rend indispensable sous peine d’amende, la souscription d’une assurance-maladie. C’est justement ce point qui suscite l’opposition des républicains, scandalisés par le fait que l’Etat fédéral puisse forcer les citoyens à acheter un produit.

Une autre nouvelle qui devrait faire plaisir au président américain. Dans la même déclaration, John Boehner déclare envisageable une réforme des lois sur l’immigration. Si cette position était confirmée, elle débloquerait une situation dans l’impasse au Congrès depuis deux ans et faire espérer les 12 millions d’immigrés sans papiers présents sur le sol américain.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*