La tension est vive au Liban et les violences s’enchaînent

2013-01-28T221005Z_1_APAE90R1PKV00_RTROPTP_2_OFRWR-LIBAN-BOMBE-20130128La sécurité libanaise est menacée et les victimes de violences se multiplient jour après jour. La tension est vive au Liban, après l’intervention de combattants du Hezbollah aux côtés de l’armée syrienne face aux insurgés qui cherchent à renverser le régime du président Bachar Al-Assad.

Les télévisions libanaises ont annoncé qu’une violente explosion s’est produite le matin de ce mardi 9 juillet, dans la banlieue sud de Beyrouth, un bastion du mouvement chiite Hezbollah. Les images déjà diffusées au sujet de cet événement malheureux ont montré un champignon de fumée noire qui s’élève vers le ciel. D’après les informations fournies par la chaîne de télévision Al-Manar, il s’agit d’une voiture piégée qui a explosé dans un parking près du Centre de coopération islamique à Bir Al-Abed. Et cet incident aurait fait plusieurs morts et des blessés, selon les précisions de l’agence Reuters.

Des membres du mouvement chiite pro-syrien ont bouclé le site, un centre commercial géré par l’organisation dans le quartier de Bir Al-Abed. L’explosion a été violente, comme le témoigne les premières images postées mardi matin sur les réseaux sociaux. C’est une totale insécurité au Liban où la tension est vive à la suite de l’intervention des combattants du Hezbollah aux côtés de l’armée syrienne contre le mouvement insurrectionnel qui cherche à renverser le régime du président Bachar Al-Assad. Au mois de mai, deux roquettes se sont abattues sur la ville, blessant quatre personnes.

Des éléments du Hezbollah (mouvement politique chiite libanais) ont notamment pris part à la reconquête de la petite ville ouest-syrienne de Qousseir, située non loin de la frontière libanaise, qui est repassée au début du mois de juin entre les mains du régime.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*