Israël : Protestation des juifs ultra-orthodoxes contre la réforme du service militaire

des-juifs-ultra-orthodoxes-manifestent-a-jerusalemDimanche, un rassemblement de prière a réuni plusieurs centaines de milliers de juifs ultra-orthodoxes. L’objectif étant de protester contre une diminution des financements publics accordés aux yeshivots (séminaires talmudiques), mais surtout contre un projet de loi qui met fin à l’exemption de la circonscription pour leurs étudiants.
Entre 250 000 et 400 000 personnes, selon la presse locale, ont participé à ce rassemblement qui s’est tenu à l’entrée de Jérusalem. Dès le début de l’après-midi, la municipalité de Jérusalem a fermé les principaux axes routiers proches de l’entrée de la ville et la gare routière centrale. La circulation a été paralysée dans plusieurs quartiers du centre.
La réforme du service militaire a été favorisée par le remplacement des partis ultra-orthodoxes par des centristes laïcs et des nationalistes religieux dans la nouvelle coalition gouvernementale à l’issue des élections législatives de début 2013. La nouvelle législation est toujours en cours d’élaboration mais une commission parlementaire a déjà approuvé un projet de loi fixant un quota pour les hommes ultra-orthodoxes devant rejoindre l’armée ou un service civil d’intérêt général à compter de 2017. Des sanctions allant jusqu’à l’emprisonnement sont prévues pour les juifs religieux qui tenteraient de s’y soustraire.
Le projet de réforme du service militaire a provoqué un débat très animé en Israël. Pour une majorité des Israéliens, cette exemption est une injustice historique. Instituée lors de la création de l’Etat d’Israël en 1948, elle était passée principalement car les étudiants des yeshivots ne représentaient qu’une petite fraction de la société israélienne. Actuellement,ils représentent  environ 10% des 8 millions de la population du pays. Les ultra-orthodoxes, de leur côté, dénoncent une persécution et une atteinte à la liberté de culte.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*