Irak : 42 prisonniers s’évadent à Khalès

evasion-prison-khalesLors d’une attaque revendiquée par l’organisation de l’Etat Islamique (EI), 42 détenus se sont évadés d’une prison en Irak. Ce qui est dû à des défaillances sur le plan sécuritaire, d’après les explications données dimanche par le maire abritant ce centre pénitencier.

Cette évasion a eu lieu vendredi à Khalès, une localité distante d’une cinquantaine de kilomètres au nord de Bagdad. Selon son maire, Uday al-Khadrane, « le manque de renseignements est la principale explication de cette évasion. Si nous avions eu des renseignements, cela ne se serait pas produit », a-t-il expliqué. De son côté, le ministre irakien de l’Intérieur a déploré des « lacunes de l’administration pénitentiaire » après avoir annoncé l’ouverture d’une enquête sur cette opération sanglante. En effet, si 42 prisonniers se sont évadés, 35 autres sont morts lors de violences de même que six éléments des forces de sécurité et trois civils venus les assister.

M.Khadrane a précisé que la prison de Khalès contenait, au moment de l’attaque, environ 88 prisonniers, dont « un nombre important de dangereux terroristes ». Toujours d’après cette autorité, ces détenus avaient été transférés un auparavant d’une prison de la capitale provinciale, Diyala. Le maire a par ailleurs conclu que « l’attaque a été planifiée » et a rapporté qu’ « il y avait des engins explosifs sur les routes », explicitant des renseignements fournis par le groupe EI dans son message de revendication de cette attaque. D’après ses propos, M. Khadrane était opposé au transfert des prisonniers à Khalès « parce qu’on est trop près de la route principale et c’est une cible facile, mais les autorités ne m’ont pas écouté », a-t-il déploré.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*