Deux militaires saoudiens tués à la frontière yéménite

militaire-ksa-tuesDeux gardes-frontières saoudiens, dont un haut-gradé, ont été tués et quatre autres blessés dans la partie sud d’Arabie Saoudite, par des tirs en provenance du Yémen. A annoncé samedi, un porte-parole du ministère saoudien de l’Intérieur.

Selon ce porte-parole, la fusillade est survenue dans la soirée de vendredi, dans la localité de Jazane. Après qu’une mine ait explosé au passage d’un convoi de patrouilles des gardes-frontières, les renforts appelés à sa rescousse, ont essuyé des tirs nourris provenant, d’après le même porte-parole, de différentes positions au Yémen. Cela a donné lieu à un échange de tirs au cours duquel un commandant local des gardes-frontières, le colonel Hassan Aquili, et un sous-officier ont trouvé la mort et quatre paramilitaires ont été légèrement blessés.

Les régions frontalières de l’Arabie Saoudite sont, des fois, prises pour cibles par des tireurs positionnés en territoire yéménite.

Le gouvernement saoudien dirige, depuis le mois de mars dernier, une coalition militaire arabe qui mène des opérations militaires contre les insurgés chiites yéménites pro-iraniens qui ambitionnent de s’emparer du pouvoir au Yémen.

Pour rappel, près de 70 personnes, dont les plupart des militaires, ont trouvé la mort sur le territoire saoudien suite à des bombardements et des affrontements au niveau de la frontière yéménite depuis les premières attaques lancées par la coalition arabe contre le Yémen.

Pas plus tard qu’hier dimanche, l’armée a annoncé, par voie de communiqué, le décès du général de brigade Ibrahim Hamzi, survenu à proximité de la frontière avec le Yémen.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*