L’armée irakienne annonce la libération de Fallouja

L’armée irakienne a annoncé dimanche, avoir intégralement libéré la ville de Fallouja au terme d’une offensive de plus d’un mois, contre les combattants de l’Etat Islamique (EI).

La ville de Mossoul, qui est le dernier bastion de l’organisation de l’Etat Islamique (EI) en Irak, constitue le prochain objectif de reconquête, a assuré le Premier ministre irakien, Haider Al-Abadi.

Dans une déclaration à la presse devant le centre hospitalier de Fallouja, Al-Abadi a invité «les Irakiens où qu’ils soient à sortir et célébrer» la reconquête de cette ville distante de 50 kilomètres à l’ouest de la capitale irakienne, Bagdad. «Nous hisserons bientôt le drapeau irakien à Mossoul», la deuxième ville irakienne, a-t-il promis.

Pour rappel, Fallouja était la première ville irakienne à être tombée dans l’escarcelle djihadiste en janvier 2014. Par la suite, l’EI avait initié une vaste offensive au cours de laquelle ses combattants ont conquis d’importantes régions à l’ouest et au nord de Bagdad, mettant en déroute les forces irakiennes.

Mais, le groupe djihadiste a perdu, depuis plus d’un an, le contrôle de deux tiers de ces territoires conquis en Irak, en raison des succès de l’armée irakienne, appuyée sur le plan aérien par la coalition internationale anti-djihadiste.

A en croire le commandant des forces irakiennes, le général Abdelwahab al-Saadi, l’opération militaire n’a pas fait de dégât majeur à Fallouja : «le pourcentage de destruction n’est pas supérieur à 10 %», a-t-il confié à la presse. D’après un porte-parole du commandement conjoint de coordination des opérations contre l’EI en Irak, il n’y a plus que certaines «poches de résistance au nord-ouest de Fallouja».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*