Le processus de paix en Syrie dans l’impasse

L’envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie Staffan de Mistura a admis mercredi devant les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU, le blocage évident dans lequel se trouve le processus de paix en Syrie.

Sur la feuille de route fixée par l’ONU, les pourparlers devaient aboutir à la mise en œuvre d’un organe de transition d’ici le 1er août, la rédaction d’une nouvelle Constitution et l’organisation d’élections mi-2017.

Le dernier cycle de discussions entre Damas et l’opposition s’est achevé fin avril à Genève, alors que les forces gouvernementales, soutenues par la Russie, avaient accentué leur offensive contre les secteurs tenus par les rebelles à Alep, la grande ville du Nord.

Entre la violation de la cessation des hostilités et l’absence d’accès humanitaires, les conditions ne sont pas réunies pour discuter.

Staffan de Mistura estime que des discutions sans garanties de progrès n’ont aucun sens, précisant qu’aucune date pour une éventuelle reprise des pourparlers de paix ne peut être proposée. L’émissaire de paix espère toutefois, un déblocage de la situation pour ce mois de juillet.

Il a laissé entendre qu’il n’avait pas renoncé à l’objectif de parvenir à un schéma d’accord politique en Syrie d’ici le mois d’août, mais des diplomates du Conseil de sécurité estiment que même ce calendrier sera très probablement impossible à tenir.

Sur le terrain, la fragile « cessation des hostilités «  qui était censée favoriser un dialogue entre le régime et l’opposition a fini de voler en éclats. Depuis les violences qui ont interrompu le dernier cycle de discussions fin avril à Damas, d’autres offensives ont éclaté. Le régime au pouvoir et l’opposition sont toujours d’avoir progressé sur leur principal sujet d’achoppement, à savoir le rôle que jouerait le président syrien Bachar al-Assad dans une transition.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*