Le Koweït revoit à la hausse les prix des produits pétroliers

Le gouvernement koweïtien a décidé de hausser les prix des carburants à la pompe de plus de 80 % dès le 1er septembre prochain aux fins d’amortir la baisse des revenus pétroliers du pays.

Cette augmentation annoncée dépendra du type de carburant. Le prix du litre du pétrole à faible taux d’octane progressera de 41 % pour valoir 28 centimes de dollar (0,25 euro) tandis que celui à taux élevé d’octane évoluera de 61 % pour s’établir à 35 centimes de dollar (0,31 euro) le litre. Par la même occasion, les autorités koweitiennes ont décidé de revoir à la hausse le prix de l’essence à faible émission de CO2 : son litre vaudra 55 centimes de dollar (0,50 euro), soit une augmentation de 83 %.

L’Exécutif koweitien a annoncé qu’un comité se chargera de réviser les prix des carburants tous les trois mois suivant les cours mondiaux du baril du pétrole brut.

Ces augmentations ont des allures de petite révolution au Koweït. En effet, cela fait près de 20 ans que les prix de l’essence n’avaient pas été revus à la hausse dans cet émirat pétrolier du Golfe. En janvier 2015, le gouvernement koweitien avait libéralisé les prix du diesel et du kérosène. Depuis, les prix de ces deux produits pétroliers sont révisés chaque mois.

Le Koweït est la dernière monarchie pétrolière parmi les pays six membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) à procéder à la hausse des prix des combustibles. Quant aux autres membres de cette organisation, en l’occurrence, l’Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats Arabes Unis (EAU), Oman et le Qatar, ont intégralement libéralisé ou haussé les prix suite à l’importante chute des revenus pétroliers depuis mi-2014.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*