Boeing lance un écosystème industriel au Maroc

Le géant américain de l’aéronautique, Boeing a conclu ce mardi, un protocole d’accord avec le Maroc pour le lancement d’un écosystème industriel dans le Royaume devant générer un chiffre d’affaires annuel à l’export d’environ un milliard de Dollars et créer plus de 8.700 nouveaux emplois spécialisés.

La cérémonie de signature du protocole d’accord a été présidée par le Roi Mohammed VI au Palais royal de Tanger. A travers ce nouveau projet de Boeing qui est déjà implanté dans le Royaume, l’industrie aéronautique marocaine fait un grand pas en avant dans son positionnement sur l’échiquier mondial.

Pour le fonctionnement de cet écosystème industriel, fruit de son partenariat avec le Royaume chérifien, le géant américain de l’aéronautique a prévu des programmes de formation spécialement conçus pour couvrir ses besoins en main d’œuvre qualifiée.

Le secteur aéronautique, un des métiers mondiaux du Maroc, a connu un développement rapide durant ces dernières années, à la faveur notamment du plan d’accélération industrielle lancé en avril 2014. « Le secteur a été multiplié par 6 en 10 ans et compte aujourd’hui 121 acteurs», a précisé le ministre marocain de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy.

Le Maroc qui fait désormais partie du cercle très fermé des pays opérant dans ce secteur, a-t-il ajouté, occupe actuellement le 15e rang mondial en termes d’investissements aéronautiques.

Et le ministre de souligner que « l’écosystème locomotive Boeing sera à l’aéronautique (marocain), ce que les écosystèmes locomotives Renault et PSA ont été à l’automobile, un véritable accélérateur».

Après avoir choisi le Maroc à travers son association avec la compagnie aérienne marocaine RAM et Safran pour créer l’usine MATIS en 2001, a rappelé Elalamy, «Boeing opte de nouveau pour le royaume, et franchit une nouvelle étape, dix fois plus importante, en construisant son écosystème ».

De son côté, le directeur de la section commerciale de Boeing, Raymond L. Conner, a indiqué que Boeing est fier de travailler avec le gouvernement marocain pour développer l’industrie aéronautique dans le Royaume et soutenir ses besoins de production et sa compétitivité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*