Prochaine rencontre à Paris des pays soutenant l’opposition syrienne modérée

A l’issue du conseil des ministres à Paris, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault a annoncé ce mercredi, que son pays avait l’intention de réunir au début du mois prochain, les pays soutenant l’opposition syrienne modérée.

Sont invités à cette réunion les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Italie, la Turquie ainsi que des pays arabes, comme l’Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis et la Jordanie.

Jean-Marc Ayrault n’a pas précisé dans les détails l’objectif de cette réunion, se contentant d’affirmer que la protection des civils syriens était une priorité alors que plus de 300.000 personnes ont été tuées en cinq ans sur le front syrien.

La France entend à travers cette réunion, réagir à la stratégie «de guerre totale» menée selon elle, par Damas et ses alliés notamment russe. Au passage, elle se met en avant, profitant de l’incertitude de cette période aux Etats-Unis où le président élu Donald Trump ne devrait prendre ses fonctions qu’en janvier prochain.

L’incertitude est également ressentie, avec une certaine inquiétude, par les Nations unies dont l’envoyé spécial pour la Syrie Staffan de Mistura a évoqué mardi le risque que Bachar al-Assad soit tenté de lancer une nouvelle offensive pour écraser Alep Est avant l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Fervent soutien des opposants à Bachar al-Assad, la France œuvre  activement en faveur de l’adoption par le conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution condamnant l’usage des armes chimiques par le gouvernement de Damas.

Dans un rapport rendu publics vendredi, des experts des Nations unies ont établi que l’armée syrienne avait procédé à une attaque chimique sur la localité de Qmenas, dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, le 16 mars 2015.

A propos de Fitzpatrick 1287 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*