Libye : Trois ministères à Tripoli ciblés par des attaques armées

Des hommes armés ont essayé jeudi, en vain, de prendre le contrôle de trois ministères à Tripoli, la capitale de la Libye, a révélé Ashraf Al-Thulthi, porte-parole du gouvernement d’union nationale (GNA), qui est internationalement reconnu.

D’après porte-parole de l’Exécutif libyen, des forces fidèles à Khalifa Ghweil, une personnalité politique libyenne qui refuse de reconnaître l’autorité du GNA, ont tenté « sans succès » de prendre le contrôle des ministères du Travail et des Martyrs et disparus. La même source a évoqué des « escarmouches » entre les assaillants et les forces pro-gouvernementales.

Le porte-parole du GNA a également précisé que ces « forces hors la loi » ont pénétré dans un local vide du ministère de la Défense «avant de le quitter peu après».

Khalifa Ghweil qui est l’ex-leader d’une administration siégeant dans la capitale libyenne, avait autoproclamé un «gouvernement de salut national», non reconnu. C’est cet homme politique qui a indiqué jeudi, sur sa page Facebook, s’être emparé des ministères de la Défense, du Travail et des Martyrs et des disparus. Pourtant, aucun mouvement inhabituel de troupes n’a été remarqué à Tripoli, à en croire des témoins.

Khalifa Ghweil a perdu, depuis mars dernier, l’ensemble des institutions qu’il dirigeait dans la capitale libyenne au profit du GNA. Mais cela ne l’empêche pas de publier régulièrement des communiqués portant le cachet de son «gouvernement de salut national». N’étant plus appuyé par les principaux groupes armés contrôlant Tripoli, Ghweil est extrêmement fragilisé. Lors d’une allocution télévisée en mi-octobre, Khalifa Ghweil avait avancé avoir pris le contrôle des locaux du Conseil d’Etat dans la capitale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*