Le Canada ouvre ses portes aux réfugiés yézidis d’Irak

Le Canada a décidé d’accueillir cette année, une partie de la minorité irakienne yézidie, persécutée par l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) en Irak, a annoncé le ministre canadien de l’Immigration, Ahmed Hussen.

Environ 400 membres de cette communauté vivent d’ores et déjà sur le sol canadien.

«Notre gouvernement va réinstaller au Canada, environ 1.200 survivants (yézidis), très vulnérables, ainsi que les membres de leur famille», a indiqué Hussen, précisant que l’opération est en cours.

En effet, des réfugiés ayant échappé à Daech (acronyme en arabe du groupe EI) ont commencé à débarquer sur le territoire canadien depuis quelques mois.

Il est à noter que cette initiative canadienne tire son origine de l’adoption, par le Parlement, d’une résolution prévoyant l’accueil des membres de cette minorité qui ont fui la persécution de l’organisation de l’EI dans le nord de l’Irak. Ces exactions ont été qualifiées de «génocide» par le gouvernement canadien.

L’Etat canadien prend en charge, en priorité, les femmes yézidies et leurs fillettes, d’après Ahmed Hussen. Toutefois, les enquêtes diligentées par le gouvernement canadien ont conclu que le groupe EI prend également pour cible les garçons, a-t-il ajouté. C’est pourquoi Ottawa aide à la réinstallation de tous les enfants ayant survécu à Daech. Le coût de l’accueil des Yézidis s’élève à 20 millions d’euros (22 millions de dollars).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*