Maroc-Nigeria-Gazoduc : Entretien téléphonique entre Mohammed VI et Buhari

Le Roi du Maroc, Mohammed VI et le président nigérian, Muhammadu Buhari ont eu entretien ce jeudi, leur second entretien téléphonique en ce mois de mars, au cours duquel ils ont discuté de l’état d’avancement du mégaprojet de gazoduc devant relier le Nigeria au Maroc.

Au cours de cette conversation, précise un communiqué du Cabinet royal, les deux chefs d’État se sont réjouis de l’avancement du processus, ainsi que des échanges et séances de travail entre les deux parties qui sont à pied d’œuvre pour faire avancer ce projet stratégique de gazoduc devant également permettre dans une étape ultérieure, l’acheminement du gaz nigérian jusqu’en Europe.

L’accord portant sur cet ambitieux projet gazier avait été signé en décembre dernier à Abuja, à l’occasion de la visite officielle du Roi du Maroc au Nigeria. Les deux chefs d’Etat avaient donné, à la même occasion, le coup d’envoi à l’étude de faisabilité technique de ce gazoduc.

Le futur gazoduc long de quelque 5.000 kilomètres, devrait prolonger, sur un parcours l’actuel West African Gas Pipeline qui relie depuis 2010, le Nigeria, le Ghana, le Bénin et le Togo.

Après l’achèvement de l’étude de faisabilité technique du projet, les deux parties se pencheront sur le montage financier avant l’étape du lancement des travaux.

Au cours de leur entretien, le Roi Mohammed VI s’est félicité de voir le président Buhari reprendre ses fonctions à la tête de ce pays frère, après sa période de convalescence à Londres.

Les deux chefs d’Etat, précise le cabinet royal, se sont par ailleurs, félicités de l’excellence des relations multidimensionnelles qui unissent le royaume du Maroc et la république fédérale du Nigeria et de leurs perspectives prometteuses.

La prochaine visite officielle du président Buhari au Maroc, à l’invitation du roi Mohammed VI, a été également évoquée lors de cet entretien.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*