Invalidation du jugement empêchant la restitution par l’Egypte de deux îles à l’Arabie saoudite

Le jugement bloquant le transfert de deux îles dans la mer Rouge de l’Egypte à l’Arabie saoudite est invalide, a estimé dimanche un tribunal des référés égyptien d’après des sources judiciaires égyptiennes.

En janvier dernier, une haute cour administrative avait rejeté le projet du gouvernement égyptien de transférer deux îles non peuplées à l’Arabie saoudite à la suite de l’annonce d’un accord de frontière maritime entre les deux Etats en avril 2016.

Selon cette convention, il était prévu de transférer la souveraineté territoriale des deux îles au royaume wahhabite même si la majorité des citoyens égyptiens pensent qu’elles font partie de leur pays. Le tribunal des référés a annulé la décision de la cour administrative dans cette affaire qui brouille les rapports entre Le Caire et Ryad, alors que le Royaume wahhabite a débloqué ces dernières années, une aide financière de plusieurs dizaines de milliards de dollars à l’Egypte.

Le jugement rendu en référés peut faire l’objet d’un appel et le parlement égyptien doit valider, en dernier ressort, cet accord. Selon l’avocat Khaled Ali, à l’origine de la procédure devant la cour administrative, le tribunal des référés a dépassé son domaine de compétence. De son avis, «les décrets de la haute cour administrative sont définitifs et leur application ne peut pas être empêchée ou annulée sauf par un autre jugement d’une haute cour administrative».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*