Irak : plus de 300.000 personnes ont fui Mossoul selon les Nations Unies

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a annoncé mardi dernier, que plus de 300.000 civils irakiens n’ont pas eu d’autre choix que de fuir Mossoul, la deuxième grande ville d’Irak, depuis le lancement de l’offensive de l’armée irakienne visant à en déloger les éléments de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) contrôlent cette ville depuis 2014.

Dans un communiqué, le bureau du coordinateur humanitaire de l’ONU en Irak a indiqué que le nombre de personnes déplacées est de 302.400 d’après les estimations émanant de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Les forces armées irakiennes, qui font partie de la coalition internationale anti-djihadiste pilotée par les Etats-Unis, ont repris le contrôle de la majeure partie de la ville de Mossoul.

Les forces loyales au gouvernement irakien essayent de reprendre le contrôle de la partie nord-ouest de Mossoul, abritant la vieille ville. Mais l’armée progouvernementale éprouve des difficultés dans ses opérations en raison de la topographie urbaine. En effet, il s’agit d’un dédale surpeuplé. Ainsi, il y a beaucoup de pertes civiles, tant les éléments du groupe EI se servent des habitants comme boucliers humains.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*