Irak : une série d’attaques djihadistes font au moins 31 morts à Tikrit

Une série d’attaques perpétrées par l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) dans la nuit de mardi à mercredi à Tikrit, au nord de l’Irak, ont fait au moins 31 morts, dont 14 agents de police, et plus de 40 blessés, rapporte la presse irakienne citant des sources sécuritaires et médicales.

Une dizaine d’assaillants, vêtus d’uniformes des forces de l’ordre et circulant à bord d’un véhicule aux couleurs de la police, sont entrés dans cette ville située au nord de la capitale, Bagdad. D’après le colonel de police Khalid Mahmoud, deux kamikazes figuraient dans ce groupe.

De son côté, le docteur Naoual Moustapha a affirmé que 31 dépouilles ont été acheminées au centre hospitalier. Un premier bilan faisait état de 26 morts, avant d’être revu à la hausse hier matin après la découverte de cadavres de civils dans des commerces.

Un barrage de police et le domicile d’un officier de police, tué avec quatre membres de sa famille, ont été pris pour cibles lors de ces attaques. Deux kamikazes ont activé leurs vestes d’explosifs alors qu’ils étaient encerclés. Quant à trois autres, ils ont trouvé la mort dans différents affrontements.

Les forces de l’ordre pensent que cinq djihadistes sont cachés. Ainsi, les autorités de Tikrit ont décrété un couvre-feu dans cette ville où des coups de feu sporadiques ont été entendus dans la matinée de mercredi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*