Quatre présumés passeurs de migrants abattus par les Les gardes-côtes libyens

La marine libyenne a annoncé que quatre passeurs de migrants clandestins ont été abattus jeudi, lors d’un échange de tirs avec les gardes-côtes libyens. Un autre passeur est porté disparu, selon la même source.

D’après les explications du porte-parole de la marine libyenne, le général Ayoub Kacem, les passeurs se trouvaient sur un bateau qui accompagnait une embarcation de migrants clandestins essayant de traverser la mer Méditerranée pour gagner le continent européen.

«Les gardes-côtes ont essayé d’éviter l’affrontement et demandé au groupe armé d’obtempérer aux ordres, mais en vain», a-t-il affirmé, avant de préciser que ces passeurs étaient armés de lance-roquettes et de mitraillettes.

Le général Kacem a indiqué que les passeurs étaient  les premiers à tirer sur les gardes-côtes, qui ont réagi, abattant quatre d’entre eux, faisant état de l’arrestation de deux personnes alors qu’une autre est portée disparue. Quant à l’embarcation des migrants, elle a quitté la zone sans être atteinte et a poursuivi sa traversée, d’après le porte-parole de la marine libyenne.

En raison de l’instabilité régnant en Libye depuis le déclin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les passeurs proposent à des migrants en situation administrative irrégulière de traverser clandestinement la Méditerranée en direction du  continent européen. La majorité des embarcations de migrants partent de l’ouest du territoire libyen à destination de l’île italienne de Lampedusa, située à environ 300 kilomètres des côtes libyennes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*