La Belgique décidera bientôt de prolonger ou non la mission des F-16 en Syrie

Le Premier ministre belge Charles Michel a annoncé jeudi à Montréal, au Québec,  où il effectue une visite de travail, que son gouvernement se prononcera, lors du prochain conseil des ministres, sur la prolongation ou non de la mission de quatre avions de combat F-16 actuellement déployés en Syrie.

«Nous avons conclu un accord pour prolonger la mission de quatre F-16 afin de combattre le terrorisme en Syrie», a indiqué le chef du gouvernement belge. Cet accord est intervenu après concertation avec le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, et un comité ministériel restreint.

Suite à l’indisponibilité des Pays-Bas d’assurer cette mission, la Belgique avait été sollicitée il y a quelques semaines. Cette mission a été prolongée jusqu’à fin 2017.

Depuis octobre 2014, la Belgique a déployé six F-16 en Jordanie, d’où ils opèrent contre des objectifs terrestres de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) en Irak et, depuis l’été dernier, sur le territoire syrien.

En principe, la mission de ces appareils belges, qui avait repris en juillet dernier pour une durée d’un an et en alternance avec les Pays-Bas, devait se clore à la fin de ce mois. Mais, les autorités néerlandaises ont indiqué que leur armée de l’air n’était pas en mesure d’assurer, pour des raisons budgétaires et d’épuisement, la relève du contingent belge avant le 1er janvier 2018.

A propos de Fitzpatrick 1287 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*