L’OSDH confirme la mort du leader de Daech Al-Baghdadi

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a déclaré disposer d’«informations confirmées» sur le décès du leader de Daech, l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi.

«De hauts responsables de l’EI présents à Deir Ezzor ont confirmé à l’OSDH la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi», a déclaré Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH, qui dispose d’un large réseau de sources d’informations en Syrie.

«Nous l’avons appris aujourd’hui (mardi), mais nous ignorons quand, où et comment il est mort », a-t-il poursuivi, précisant que le chef du groupe EI «était présent dans l’est de la province de Deir Ezzor» ces derniers mois. Rami Abdel Rahmane a néanmoins indiqué qu’aucune précision n’est disponible sur le lieu et la date exacte du décès d’Abou Bakr al-Baghdadi.

Deir Ezzor se situe à environ 140 km de Raqa, dans une région de l’est de la Syrie dont Daech (acronyme arabe de l’organisation de l’EI) contrôlait une grande partie.

Le 22 juin dernier, Moscou avait annoncé avoir, «selon une forte probabilité», abattu Abou Bakr al-Baghdadi lors d’un raid mené fin mai à proximité de la ville de Raqa. Aucune autre source n’avait confirmé ce renseignement.

L’OSDH a livré, à plusieurs reprises, des informations qui se sont finalement avérées véridiques. Malgré tout, le doute subsiste sur la mort d’Al-Baghdadi et les instances officielles d’EI font preuve de prudence.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*