Bahreïn et les Emirats Arabes Unis rouvrent partiellement leur espace aérien à Qatar Airways

Doha, Manama et Abou Dhabi viennent de conclure un accord visant à faciliter les dessertes du transporteur aérien Qatar Airways dans les espaces aériens du Bahreïn et des Emirats Arabes Unis.

Ces deux pays en plus de l’Arabie Saoudite et de l’Egypte imposent depuis déjà deux mois, un embargo au Qatar, l’accusant de soutenir le terrorisme. Jusque récemment, l’accès à l’espace aérien de ces quatre pays arabes était considérablement limité aux avions de la compagnie qatarie.

D’après Anthony Philbin, le porte-parole de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), «de nouveaux couloirs aériens temporaires ou alternatifs» ont été tracés et «des routes aériennes existantes ont été rétablies» au profit de Qatar Airways.

L’accord conclu porte sur un corridor d’urgence en faveur du transporteur aérien Qatar Airways pour l’accès à l’espace aérien bahreïni et émirati. Seule cette compagnie aérienne était concernée par l’embargo alors que les transporteurs aériens étrangers avaient toujours la possibilité de transiter par l’espace aérien des EAU, du royaume wahhabite et de Bahreïn lors de vols en provenance ou en direction du Qatar.

En toute vraisemblance, les limites aériennes tracassaient énormément les 2,4 millions d’habitants du Qatar, cette population étant constituée de migrants à plus de 90 %.

En effet, les temps de vol étaient rallongés pour certaines liaisons. C’était le cas pour les vols en direction de l’Asie du Sud-Est : nombre de travailleurs immigrés au Qatar en ont fait les frais.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*