Engie signe un gros contrat avec l’Egypte

Le groupe français Engie, fournisseur de gaz naturel et d’électricité verte, a annoncé mardi avoir signé un contrat portant sur la construction, la possession et l’exploitation d’un parc éolien de 250 MW à Rhas Gharib dans le Golfe de Suez en Egypte.

Le groupe français a raflé ce marché en consortium avec Toyota Tsusho Corporation / Eurus Energy Holdings Corporation (40 %) et Orascom Limited (20 %).

Par ailleurs, un contrat d’électricité s’étendant sur 20 ans a aussi été conclu avec le gestionnaire du réseau égyptien de distribution d’électricité, Egyptian Electricity Transmission Company.

Toutes les parties signataires vont consentir un investissement de près de 343 millions d’euros (400 millions de dollars) dans ce projet. Les travaux de construction devraient débuter à la fin de cette année pour une livraison prévue 24 mois après. Il est à noter que le projet Gulf of Suez est le premier parc éolien jouissant d’un contrat de construction, possession et exploitation.

Par voie de communiqué, le directeur général d’Engie Afrique, Bruno Bensasson, a estimé que « l’Egypte est un pays qui table sur une forte croissance des besoins en énergie au cours des prochaines années pour accompagner son développement économique et social.

Avec ce gros projet d’énergie éolienne, Engie devient un acteur important de la transition continue vers les énergies renouvelables souhaitée par l’Egypte ». De l’avis de ce responsable, « Gulf of Suez confirme qu’une bonne réglementation peut favoriser les investissements étrangers à un tarif compétitif dans l’intérêt des pays africains ».

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*