Les alliés de l’Irak s’engagent à allouer 30 milliards de dollars pour sa reconstruction

Les Etats alliés à l’Irak ont promis mercredi d’allouer 30 milliards de dollars à la reconstruction de ce pays du Golfe, qui sort à peine de trois ans de combats contre le groupe djihadiste Etat Islamique (EI).

En ouverture de cette conférence de trois jours organisée au Koweït, le gouvernement irakien avait estimé à 88 milliards de dollars la facture des travaux de reconstruction. Les engagements de ces alliés n’atteignent donc même pas la moitié de ce chiffre. Toutefois, les autorités irakiennes se sont dites satisfaites de ces assises.

Pour sa part, la Turquie va décaisser 5 milliards de dollars, a indiqué son ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu. Cette allocation prendra la forme de prêts et d’investissements, a-t-il précisé.

De son côté, l’Arabie saoudite entend consacrer un milliard de dollars à des projets d’investissement sur le sol irakien, ainsi que 500 millions de dollars pour appuyer les exportations du même pays.

Quant au Qatar et au Koweït, ces pays vont réserver respectivement un milliard et deux milliards de dollars de prêts et investissements en faveur de l’Irak.

Le gouvernement irakien a officialisé en décembre dernier la victoire de son armée, soutenue par la coalition internationale anti-djihadiste dirigée par les Etats-Unis, sur Daech (acronyme arabe du groupe EI).

Ce mouvement avait conquis en 2014 d’importantes portions du territoire irakien. Après trois ans de guerre dans ce pays, les dégâts matériels y sont colossaux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*