Washington approuve un contrat militaire avec Doha

L’administration américaine a validé ce jeudi, la vente au Qatar de matériels militaires visant à moderniser le centre d’opérations de son armée de l’air.

Le département d’Etat a en effet, approuvé le programme du Qatar ayant pour objectif de renforcer les capacités technologiques et logistiques du centre d’opération de sa Force aérienne. La facture de ce plan s’élève à 197 millions de dollars.

La diplomatie américaine a estimé dans un communiqué, que cette opération sera l’occasion d’aider «la politique étrangère et la sécurité nationale des Etats-Unis en aidant à améliorer la sécurité d’un pays ami».

De l’avis du département d’Etat, le Qatar confronté à une crise diplomatique avec ses voisins du Golfe, demeure «une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique dans la région du Golfe persique».

En fait, le gouvernement américain est contraint de jouer à l’équilibriste dans ses rapports avec ses alliés du Golfe, plongés depuis des mois dans une crise sans précédent, tout en faisant un front commun avec les Etats-Unis contre l’Iran.

Rappelons que l’Arabie saoudite, Bahreïn, l’Egypte et les Emirats Arabes Unis (EAU) ont rompu le 5 juin dernier leurs relations diplomatiques avec le Qatar, à qui ils reprochent d’appuyer les organisations extrémistes et de s’être trop rapproché de Téhéran, le principal rival régional de Ryad.

Peu après avoir annoncé ce contrat avec Doha, Washington a également validé la vente aux EAU de missiles Sidewinder contre un chèque de 270 millions de dollars.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*