La Libye et trois pays sahéliens s’unissent pour combattre la criminalité transnationale

Les gouvernements libyen, nigérien, soudanais et tchadien comptent coordonner les actions de leurs troupes pour combattre la criminalité  transnationale dans la région du Sahel, annonce un communiqué publié mardi au terme d’une réunion à Niamey, des ministres de la Défense, de l’Intérieur et des Affaires étrangères des quatre pays.

D’après ce communiqué, la Libye, le Niger, le Soudan et le Tchad ont convenu de mettre en place « un mécanisme de coopération en matière de sécurisation des frontières et de lutte contre la criminalité transnationale organisée ». Il est à noter que ont participé à cette réunion.

Les débats de cette réunion à laquelle participaient les responsables des forces armées et des services de renseignements des quatre pays, s’est focalisée en particulier sur « la zone sud de la Libye devenue un foyer de menaces graves » et « persistantes pour les quatre pays ».

Selon Tripoli, Niamey, Khartoum et N’djamena, cette zone est le fief d’«organisations terroristes», de « trafiquants de tout genre » et de « groupes armés hostiles aux pays voisins se livrant au mercenariat et aggravant de ce fait la crise libyenne ».

D’après le même texte, « les modalités pratiques » des missions conjointes sont à définir. Pour le moment, ces Etats vont « développer des échanges d’informations » et préparer « un accord de coopération judiciaire ».

Ils signeront le 3 mai prochain dans la capitale tchadienne un « protocole d’accord » ayant pour objectif de renforcer leur coopération sur le plan de la sécurité et de la surveillance de leurs frontières communes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*