Israël va lancer pour la première fois un vaisseau spatial sur la Lune

Une association privée israélienne, SpaceIL, a révélé hier mardi en conférence de presse à Yehud, dans le centre du pays, son projet de lancement pour la première fois d’un engin spatial vers la Lune. Ce projet a pour ambitions d’illustrer les capacités de l’Etat hébreu en matière de hautes technologies et de stimuler la science en Israël.

La mission est prévue pour le mois de décembre prochain. Elle consistera à lancer un vaisseau inhabité de 585 kilos par une fusée de SpaceX, la société de l’entrepreneur américain Elon Musk. Le vaisseau devrait se poser sur la Lune le 13 février 2019. Après avoir planté le drapeau israélien, il devrait effectuer des recherches sur le champ magnétique du satellite terrestre. Le vaisseau israélien transmettra des données au centre de contrôle d’IAI pendant deux jours avant que son système cesse de fonctionner. Le coût total du projet s’élève à 95 millions de dollars.

SpaceIL a été constitué par trois jeunes scientifiques israéliens, Yariv Bash, Kfir Damari et Yonatan Winetraub qui étaient candidats pour un prix d’une valeur de 30 millions de dollars que devait décerner Google en 2010 et dont l’objectif était d’inciter des scientifiques et des entrepreneurs à mettre au point des missions lunaires à un coût relativement faible. Et c’est depuis 2013 que SpaceIL s’est associé à Israël Aerospace Industries (IAI), le plus grand groupe aéronautique public israélien, pour concevoir un très petit vaisseau capable de se poser sur la Lune. Le projet avait pris un tournant décisif avec l’adhésion du milliardaire israélien d’origine sud-africaine Morris Kahn.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*