Frappe israélienne contre la Syrie en réaction à l’infiltration d’un drone

L’armée israélienne a ciblé par ses frappes hier mercredi, des positions de l’armée syrienne en représailles contre l’infiltration d’un drone syrien dans l’espace aérien de l’Etat hébreu.

Selon l’agence d’Etat syrienne SANA, l’aviation israélienne a lancé des missiles sur plusieurs positions de l’armée dans la province de Quneitra, dans le sud-ouest de la Syrie, causant des dégâts matériels mais sans faire de victimes humaines.

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) a confirmé les frappes israéliennes, indiquant que les missiles avaient touché la zone de Hadar, dans le nord de Quneitra tandis que d’autres frappes avaient touché des positions du régime et de ses alliés près de la ville de Baath et du village de Jaba.

L’armée israélienne a confirmé dans un tweet avoir frappé «trois positions militaires en Syrie», affirmant avoir réagi à l’infiltration d’un UAV, un véhicule aérien sans pilote, en Israël depuis la Syrie, qui a été intercepté par les forces armées israéliennes.

Jonathan Conricus, un porte-parole militaire du Tsahal, avait précisé que le drone était non armé et qu’il semblait mener une mission de collecte d’information.

Officiellement neutre dans la guerre qui déchire le voisin syrien depuis plus de sept ans maintenant, Israël a toujours affirmé qu’il réagirait fermement contre « toute tentative de nuire aux civils Israéliens et de violer la souveraineté israélienne ».

L’armée israélienne, qui a frappé à plusieurs reprises le territoire syrien, ciblant notamment contre des convois d’armes destinées, selon elle, au Hezbollah libanais, allié du régime syrien et ennemi d’Israël, est en état d’alerte depuis le 19 juin.

C’est à cette date que Bachar al-Assad et ses alliés ont lancé une offensive pour reprendre les zones rebelles dans la province de Deraa, dans le sud de la Syrie.

Israël a renforcé ses troupes sur la partie du plateau du Golan qu’il occupe depuis 1967 et qu’il a annexée en 1981.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*