L’Iran bombe le torse face aux menaces américaines

L’Iran s’apprête à dévoiler dans les prochains jours un nouvel avion de combat et améliorer ses capacités balistiques pour répondre aux « menaces » d’Israël et des Etats-Unis, d’après les déclarations du ministre iranien de la Défense Amir Hatami.

Une démonstration de vol du nouvel avion de combat devrait avoir lieu « pendant la Journée nationale de l’Industrie de la Défense » en Iran, qui sera célébrée mercredi. En parallèle à la présentation de ce nouvel avion de combat, la République islamique entend améliorer ses capacités balistiques.

Un récent rapport de l’IISS, l’Institut International des études stratégiques de Londres, assure que l’Iran développe aujourd’hui une douzaine de types de missiles balistiques d’une portée de 200 à 2 000 kilomètres et pouvant emporter des charges de 450 à 1 200 kilogrammes.

Amir Hatami avait récemment annoncé qu’une nouvelle version d’un missile de courte portée capable d’atteindre des cibles au sol et en mer était prête, insistant sur le fait que ces efforts de mises à jour des capacités balistiques iraniennes avaient des visées dissuasives et défensives en cas d’attaque.

Téhéran estime crucial son programme balistique pour ses capacités défensives dans une région instable, mais ce programme est justement l’une des questions qui compliquent considérablement les relations de la République islamique avec les grandes puissances, particulièrement les Etats-Unis.

Après des années d’isolement, la conclusion en 2015 d’un accord freinant le programme nucléaire iranien en échange d’une levée progressive des sanctions internationales qui bridaient l’économie du pays, avait allumé la lueur de voir l’Iran retrouver une place décente au sein de la communauté internationale.

Cette lueur a été progressivement éteinte avec l’arrivée au pouvoir en 2017 aux Etats-Unis de Donald Trump. Hostile à l’Iran, Trump a décidé en mai dernier de se retirer de l’accord nucléaire et de rétablir les sanctions américaines. Depuis, les tensions n’ont cessé de croître entre les dirigeants des deux pays qui ont à de nombreuses reprises échangé des propos ouvertement belliqueux.

A propos de Fitzpatrick Georges 1463 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*