Salvini accuse la France de refouler des mineurs clandestins vers l’Italie

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini a accusé mardi la France d’avoir acheminé un nouveau groupe de clandestins mineurs sur le territoire italien.
Depuis une dizaine de jours, le leader de La Ligue dénonce sur les réseaux sociaux, les refoulements de clandestins à la frontière entre la France et l’Italie. Salvini affirme que les autorités tricolores ont essayé de faire rentrer plusieurs enfants mineurs en Italie. Cela s’est passé, a-t-il dit, le 18 octobre après 22h30, mais nous avons bloqué la procédure».
A en croire des sources proches du ministère italien de l’Intérieur, citées par la presse locale, cette tentative aurait été révélée lors du passage d’experts lundi dernier à Clavière.
Dans la foulée, Salvini a annoncé avoir chargé des policiers de vérifier des mouvements récents dans cette commune du Piémont.
Rappelons que vendredi dernier, le ministre italien de l’intérieur avait diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle la police française était en train de refouler trois clandestins au passage de Montgenèvre, dans les Hautes-Alpes. En réaction, la préfecture s’est défendue d’avoir violé les dispositions légales en vigueur.
Par ailleurs, le ministre italien de l’Intérieur a assuré samedi dernier qu’aucun accord bilatéral –«écrit et officiel»- avec la France n’autorisait ce type d’opérations, avant de confirmer le déploiement d’agents de police italiens à la frontière française dans le but de restreindre efficacement ces refoulements.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*