Syrie : quatorze civils tués par des frappes de la coalition internationale antidjihadiste

L’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) a rapporté la mort d’au moins quatorze civils, tués samedi dans des frappes aériennes de la coalition internationale antidjihadiste dirigée par les Etats-Unis contre la dernière poche de l’Etat islamique dans l’est de la Syrie.

Les raids à l’origine de ces pertes civiles ont été menés sur les localités de Hajine, Soussa et Al-Chaafa, situées dans le dernier réduit de l’Etat islamique dans la province de Deir Ezzor. Parmi les victimes figurent cinq enfants. Neuf djihadistes ont également été tués dans ces frappes.

Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH a précisé que la bilan risquait de s’alourdir en raison de la gravité de l’état de certains blessés. La coalition internationale n’a pas immédiatement commenté les allégations de l’organisation.

Selon l’OSDH, la coalition internationale a intensifié ses frappes en soirée après une tentative de l’Etat islamique d’attaquer une de ses positions militaires dans la village d’Al-Bahra, non loin des secteurs tenus par les djihadistes.

Depuis le début de ses opérations antidjihadistes dans la région en 2014, la coalition internationale dit avoir tué « involontairement » plus de 1 110 civils en Irak et en Syrie.

Avec encore environ 2 000 combattants encore présents dans la région de Hajine, l’Etat islamique est loin d’être totalement défait en Syrie. Et pourtant, la lutte contre l’organisation djihadiste a pris du plomb dans l’aile avec l’annonce mercredi dernier par les FDS (Forces démocratiques syriennes, une alliance kurdo-arabe soutenue par la coalition internationale), de la suspension de leur offensive contre les djihadistes dans cette région après des bombardements turcs sur leurs positions sur un autre front.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*