Le Maroc lance un deuxième satellite d’observation

Arianespace a mis en orbite dans la nuit de mardi à mercredi, le deuxième satellite marocain « MOHAMMED VI-B », lancé à partir du Centre Spatial Kourou, en Guyane française.

La fusée Vega a décollé mercredi à 2h42min31s (heure marocaine), mardi à 22h42min31s, heure locale en Guyane. La mise en orbite du satellite a eu lieu avec succès après 55 minutes et 21 secondes du décollage.

Le satellite «MOHAMMED VI-B» fonctionnera en complémentarité avec le premier satellite « MOHAMMED VI-A » mis en orbite en novembre 2017, donnant ainsi au Royaume la capacité de gérer les données et les images satellitaires à des fins civiles.

Selon Arianespace, les données transmises par les deux satellites serviront au suivi météorologique et cartographique, aux activités agricoles, d’aménagement du territoire, de prévention et de gestion des catastrophes naturelles et des évolutions de l’environnement et de la désertification ainsi qu’à la surveillance des frontières terrestres et du littoral marocains.

Les deux satellites permettent en effet d’observer en permanence les zones d’intérêt sur terre et de transmettre des images de très haute résolution à 50cm près vers la station de contrôle à Rabat.

Les données techniques et scientifiques et les images recueillies par la station seront traitées par une centaine d’ingénieurs marocains spécialement formés à cette fin.

Avec la mise en orbite de ces deux satellites, le Maroc fait désormais partie du club restreint des pays disposant d’une technologie spatiale de pointe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*