Israël : prolongation de la garde-à-vue du gouverneur palestinien de Jérusalem

Le porte-parole de la police israélienne a annoncé qu’un tribunal israélien a prolongé hier jeudi de trois jours la garde-à-vue d’Adnan Gheith, le gouverneur palestinien de Jérusalem, après son arrestation dimanche dernier.

La police avait évoqué une affaire de transactions financières, sans plus de précisions, pour expliquer cette arrestation. L’un des avocats d’Adnan Gheith a déclaré que son client n’avait commis aucun crime et que la police cherchait à « l’empêcher d’exercer ses fonctions » de gouverneur de Jérusalem, qui sont pourtant garanties par les accords d’Oslo.

Mais selon les médias israéliens, la garde-à-vue du gouverneur serait liée à l’enquête des autorités israéliennes sur l’arrestation d’Issam Aqel, un Américano-Palestinien arrêté en octobre par l’Autorité palestinienne pour son implication dans une vente immobilière à un acheteur juif dans la partie orientale de Jérusalem.

Ces ventes sont interdites par l’Autorité palestinienne qui craint la judaïsation en cours selon elle des quartiers palestiniens de Jérusalem. Des responsables palestiniens vont dans le même sens, affirmation que l’arrestation d’Adnan Gheith n’a d’autre objectif que de faire pression pour obtenir la libération d’Issam Aqel.

C’est la deuxième fois en un peu plus d’un mois qu’Adnan Gheith est arrêté par les autorités israéliennes. Arrêté une première fois le 20 octobre, il avait été interrogé pendant deux jours, dans le cadre d’une enquête sur des « activités illégales » de l’Autorité palestinienne à Jérusalem, selon le Shin Beth, le service israélien de sécurité intérieur. Il a aussi été interrogé plusieurs fois ces dernières semaines et son bureau perquisitionné début novembre.

Le gouverneur palestinien de Jérusalem n’exerce aucune autorité sur la vie, y compris la partie orientale, mais il est un haut responsable de l’administration palestinienne et son gouvernorat comprend une partie de la Cisjordanie occupée, où Adnan Gheith était interdit de se rendre par les autorités israéliennes avant son arrestation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*