Le président Sissi donne son feu vert au gazoduc entre l’Egypte et Chypre

Le chef d’Etat égyptien Abdel Fattah al-Sissi a validé un accord portant sur la construction d’un gazoduc entre le pays des pharaons et Chypre, a rapporté jeudi le Journal officiel.

«Le président de la République … a approuvé l’accord gouvernemental entre l’Egypte et Chypre sur la construction d’un pipeline marin direct pour le gaz naturel», est-il mentionné dans le Journal officiel.

Rappelons qu’en septembre dernier, l’Egypte et Chypre ont conclu à Nicosie un accord pour la construction du premier pipeline sous-marin acheminant du gaz naturel chypriote vers le territoire égyptien, avant la réexportation de cette source d’énergie vers l’Europe. Le gaz naturel est devenu un enjeu stratégique dans cette région du monde.

Cet accord vise à «encourager» ces exportations, à garantir la «sécurité du transport du gaz naturel et à éviter la double imposition» dans ce commerce, précise la même source.

Tout récemment, divers gisements ont été découverts en Méditerranée orientale, ce qui a donné lieu à un rapprochement dans ce domaine entre le Caire, Nicosie, Athènes et Jérusalem.

Mais cela a aussi entraîné des tensions avec la Turquie, qui occupe la partie nord de Chypre depuis 1974 et est, en froid avec le gouvernement égyptien suite à cette transaction.

Les autorités turques sont contre toute exploration et exploitation des ressources gazières chypriote qui exclurait le tiers nord de l’île.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*