L’Allemagne appelle Kurdes et Turcs à la modération

Berlin a appelé mardi les Turcs et les Kurdes à la «modération» à la suite des affrontements la veille, entre membres des communautés kurde et turque établies en Allemagne, en marge d’une protestation contre l’offensive menée par les forces turques en Syrie.

« Nous avons la responsabilité de faire en sorte que le conflit dans cette région ne devienne pas un conflit dans notre société et ne devienne pas une menace pour notre coexistence pacifique», a souligné la commissaire allemande à l’intégration, Annette Widmann-Mauz, dans une interview accordée au groupe de presse Funke.

«C’est pourquoi j’attends de toutes les parties, en particulier des organisations de migrants et des communautés religieuses, qu’elles prennent leurs responsabilités et contribuent à la modération», a-t-elle ajouté, au lendemain d’heurts à Herne à l’ouest de l’Allemagne.

Lundi aux alentours de 19h (17h GMT), un cortège de près de 350 protestataires kurdes qui passait dans le centre de Herne est arrivé au niveau d’un café géré par des commerçants turcs. Ils ont alors été « provoqués par des gestes réalisés avec la main » par des personnes assises dans le bistrot, a relaté la police locale dans un communiqué.

« De là, des manifestants ont attaqué le café, faisant deux blessés », a ajouté la même source. Le cortège a encore été pris pour cible plus loin, par un jet de bouteille lancé depuis un autre commerce géré par des ressortissants turcs.

En réaction, ce commerce est cette fois attaqué par les manifestants qui le détruisent partiellement. Un client et un agent de police sont blessés. En tout, cinq personnes, parmi lesquelles un policier, ont été légèrement blessées.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*