L’Iran a multiplié par dix fois en deux mois, sa production quotidienne d’uranium enrichi

Le président de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Ali Akbar Salehi, a révélé ce lundi, indiqué que 30 centrifugeuses IR-6 pour l’enrichissement d’uranium, sont actuellement en train de tourner sur le site de Natanz, dans le centre de l’Iran, rapporte l’agence de presse officielle IRNA. 

A ce jour l’Iran produit de l’uranium enrichi à un taux supérieur à la limite de 3,67% prévue par l’accord de 2015, ce qui reste largement inférieur aux 90% nécessaires pour la fabrication d’armes nucléaires, et ne respecte plus la limite de 300 kilos imposée à ses stocks d’uranium faiblement enrichi. 

L’Iran a rompu depuis le mois de mai dernier, avec les restrictions imposées par l’accord sur le nucléaire sur le stock d’uranium enrichi de faible teneur et sa concentration, en réaction  à la sortie des Etats-Unis de l’accord international l’année dernière. 

Et c’est le 7 septembre que la République islamique a lancé des centrifugeuses avancées pour augmenter ses stocks de l’uranium enrichi, ce qui était la troisième étape visant à réduire ses engagements dans le cadre de l’accord historique sur le nucléaire conclu en 2015.

Depuis cette date, la production quotidienne de l’uranium enrichi à basse teneur de l’Iran dépasse 5 kilogrammes, contre 450 grammes. 

Sans citer de source ni préciser la façon dont cette nouvelle étape sera annoncée, l’agence semi-officielle Isna rapporte que l’Iran entrera bientôt dans la quatrième phase de la réduction de ses engagements en matière nucléaire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*