Israël : des partis de gauche s’allient pour faire barrage à Benjamin Netanyahu

Le parti travailliste et Meretz, deux grands partis traditionnels de la gauche israélienne, ont annoncé hier lundi leur alliance en vue des élections législatives du 2 mars prochain dans l’objectif de contrer le Premier ministre de droite Benjamin Netanyahu, inculpé pour corruption par la justice. 

Les chefs des deux partis, Amir Peretz et Nitsan Horowitz, se présenteront sur une liste commune lors des prochaines élections. Dans un communiqué conjoint, ils ont indiqué qu’il se mettront l’accent sur le messag d’union et sur l’espoir de changement politique qui sera « le cœur social et la direction politique du prochain gouvernement après la fin de l’ère Netanyahu ». En s’alliant, ces deux partis de gauche cherchent à éviter des déperditons de voix en s’assurant, ensemble, de dépasser le seuil d’éligibilité. 

Cette alliance a été saluée par Benny Gantz, puisque ces deux partis s’étaient alliés à sa formation Bleu-Blanc. En réaction, des personnalités de droite ont appelé de petites formations de la droite radicale à former une liste unique qui soutiendrait le Likoud de Benjamin Netanyahu dans une éventuelle coalition. 

Les élections du 2 mars prochain, convoquées après l’échec de Benjamin Netanyahu et de son rival centriste Benny Gantz à former un gouvernement de coalition à l’issue des dernières élections de septembre, seront les troisièmes en moins pour Israël qui tente de sortir de la plus importante crise politique de son histoire moderne. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*