L’Arabie saoudite condamne un attentat meurtrier au Yémen

Par le biais de son ministère des Affaires étrangères, le gouvernement saoudien a condamné lundi « l’attaque terroriste » attribuée aux insurgés yéménites houthis contre un camp de l’armée loyaliste. Cet attentat a coûté la vie à plus de 100 personnes.

D’après un dernier bilan de sources médicales, 116 morts et des dizaines de blessés, dont nombre grièvement, ont été déplorés suite à cette attaque au missile qui a pris pour cible samedi dernier la mosquée d’un camp militaire à Ma’rib, localité située à l’est de la capitale yéménite, Sanaa.

Cet attentat, qui figure parmi les plus sanglants contre l’armée soumise aux autorités yéménites depuis le début de la guerre en 2014, n’a pas été revendiqué. Mais le gouvernement l’attribue aux insurgés houthis.

« Nous condamnons l’attaque terroriste perpétrée par la milice houthi contre une mosquée à Ma’rib », a posté le ministère saoudien des Affaires étrangères sur le réseau social Twitter.

Le royaume wahhabite appuie militairement le Yémen. Dans ce cadre, il dirige, depuis 2015, une coalition militaire qui soutient l’armée fidèle au chef d’Etat yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, confronté à la rébellion des Houthis.  Forts de l’appui de Téhéran, ces derniers se sont emparés en 2014 de la capitale Sanaa et de diverses portions du territoire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*