L’avocat du blogueur saoudien Raif Badawi sollicite l’intervention de l’ONU

L’avocat du blogueur saoudien Raif Badawi a déclaré craindre pour la vie de son client et de son ex-avocat, Waleed Abu al-Khair, actuellement détenus dans une prison du royaume wahhabite et observent une grève de la faim. 

L’avocat, Me Irwin Cotler, du Centre Raoul Wallenberg pour les droits de la personne, a adressé mercredi, une lettre à la rapporteuse spéciale des Nations Unies, Fionnuala Ni Aolain, pour solliciter en urgence son intervention personnelle et celle de l’ONU pour sauver le blogueur saoudien et son ancien avocat.

Le juriste assure que les deux hommes sont à présent confrontés à des situations risquées pour leur vie, au vu de leur grève de la faim prolongée et de leur récente hospitalisation. 

Par la suite, l’avocat de Raif Badawi a rappelé que, d’ordinaire, les deux prisonniers ont d’ores et déjà besoin de bénéficier de soins régulièrement. En effet, le blogueur souffre d’hypertension et son ex-avocat, de diabète et d’un état chronique du côlon. Depuis leur admission d’urgence à l’hôpital samedi dernier, Cotler est resté sans nouvelles d’eux.

Raif Badawi et Waleed Abu al-Khair sont détenus depuis des années. Le mois dernier, ils ont amorcé une grève de la faim en guise de protestation contre leur mise en isolement et contre la maltraitance qu’ils subissent au centre pénitentiaire de Dhahban, situé non loin de la ville saoudienne de Djeddah.

Ensaf Haidar, l’épouse du blogueur saoudien, qui réside au Québec, et son fils sont également très préoccupés par la détérioration de son état de santé. Le fils de Raif Badawi a même lancé un appel à la libération de son père sur Twitter : «Prince Mohammed Ben Salman (MBS), je vous le demande, SVP libérez mon père … Nous sommes tellement inquiet et pire depuis que nous savons qu’il est à l’hôpital … ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*