Les pourparlers pour lever l’embargo contre le Qatar suspendus par Ryad

L’Arabie saoudite a interrompu de «manière brusque et injustifiée» ses pourparlers avec le Qatar au sujet de la crise du Golfe, a révélé le vice-Premier ministre et ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani.

«Nous avons été choqués par cette suspension soudaine, mais nous attendons avec impatience des discussions basées sur la transparence», a déclaré le chef de la diplomatie qatarie sur Al-Jazira au terme de sa réunion  avec la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen à Bruxelles. Et d’ajouter que son pays veut aboutir à un accord clair stipulant les engagements et responsabilités de chacun des Etats impliqués dans la crise du Golfe.

De l’avis de cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, cette crise a déchiré sensiblement la région du Golfe et la volonté de rétablir la confiance nécessitera du temps.

Rappelons que des pourparlers avaient débuté en novembre dernier entre les deux pays. Mais, selon certaines sources, les tensions entre Washington et Téhéran ont forcé leur interruption.

Depuis juin 2017, le royaume wahhabite, ainsi que ses alliés émirati, bahreïni et égyptien, ont imposé un embargo au Qatar, l’accusant d’appuyer financièrement le terrorisme islamiste et de se rapprocher un peu trop du régime iranien. Le gouvernement qatari a toujours nié en bloc toutes ces accusations.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*