Un important leader djihadiste exécuté par pendaison en Egypte

Le chef djihadiste, Hicham el-Ashmawy qui était considéré pendant longtemps, comme étant le terroriste le plus recherché, a été pendu mercredi en Egypte, deux jours après avoir été condamné par la justice égyptienne.

«L’exécution par pendaison a été conduite sur la base de la décision du tribunal militaire … et après avoir épuisé toutes les procédures judiciaires», a posté sur Facebook, un porte-parole des forces armées égyptiennes, le colonel Tamer al-Rifai.

Rappelons que cet ancien officier des forces spéciales égyptiennes avait été arrêté en octobre 2018 à Derna, dans l’est de la Libye. Par la suite, les troupes du maréchal Khalifa Haftar l’ont remis en mai dernier, au gouvernement égyptien. 

En novembre 2019, un tribunal militaire a condamné Hicham el-Ashmawy à la peine capitale pour une quinzaine de crimes, dont une attaque contre un poste de contrôle au niveau de la frontière avec la Libye en 2014, qui avait coûté la vie à 22 militaires.

La même cour l’avait condamné pour avoir dirigé le mouvement Ansar beit al-Maqdes, dans la province du Sinaï, à l’est de l’Egypte, où sévit une rébellion qui s’est radicalisée à la suite de l’éviction du chef d’Etat islamiste Mohamed Morsi en 2013.

Ce terroriste a été finalement condamné à mort lundi dernier, pour la seconde fois, par un tribunal civil, à l’instar de 36 autres accusés. Dans cette dernière affaire, Hicham el-Ashmawy était accusé de 54 crimes, dont une tentative de meurtre en 2013 contre le ministre égyptien de l’Intérieur de l’époque, Mohamed Ibrahim.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*